Pourquoi des pots en géotextile?

Pour nos cultures nous avons choisi des pots en géotextile.

Ce conteneur à parois souples en tissu, qui est assez rigide pour garder sa forme et qui peut  soutenir de grands arbres, est un conteneur aéré. Il a une capacité unique d’améliorer la structure des racines d’une plante. La structure de la racine fibreuse est la clé de la croissance d’une plante, qui lui permet de développer davantage de fleurs et de fruits, et une plus grande résistance aux insectes et aux maladies.

Les racines qui poussent dans des contenants rigides finissent par atteindre les parois du récipient, puis elles commencent à tourner en rond à la recherche d’un environnement plus favorable. Lors de l’examen, ces systèmes racinaires présentent quelques racines fortes au centre avec très peu de ramifications. Elles sont souvent liées ou ceinturées sur elles-mêmes et, en fonction du type de plante, peuvent produire une racine pivotante qui passe à travers le fond des récipients. Ces caractéristiques peuvent entraver le taux de la croissance de la plante, et dans certains cas, ses chances de survie lorsqu’elle est transplantée.

Les racines cultivées dans un pot en géotextile entrent en contact avec le tissu en toile résistante, mais contrairement aux pots en plastique qui sont lisses et où les racines « glissent » à l’intérieur, ce tissu permet aux racines de s’y « agripper », ce qui  empêche la poursuite longitudinale de la croissance de la racine, et ce qui force la racine à développer des masses de racines fibreuses latérales.

Les systèmes racinaires fibreux produits dans les pots en géotextile sont plus efficaces et permettent aux plantes de mieux assimiler l’eau et de maximiser l’absorption des nutriments dans le sol environnant la masse racinaire ainsi limitée.

Il existe dans le commerce plusieurs vendeurs de pots en géotextile:

– Smartpot

– Geopot

Nous avons fait le choix de les coudre nous-mêmes, parce que pour nous l’autonomie et la pratique manuelle dans la création d’un projet sont importantes, mais aussi pour des raisons économiques.

Pour le projet « Potager sur la KBR » on a créé 500 pots en géotextile, parmi lesquels 250 cousus avec des ateliers de couture participatifs ouverts au public.

Sur la terrasse on vend aussi du tissu prêt à être cousu ou déjà cousu grâce à l’aide d’un centre de ré-insertion socio-professionale local nommé récreART. Ainsi notre projet aide au développement local d’un économie sociale.